jeudi 2 janvier 2014

Florian Vachon dans la presse

Interview issue de La Montagne


Encore quelques heures de détente et Florian Vachon attaquera sa septième saison chez les professionnels. Son équipe pense plus que jamais à une première participation au Tour de France.

« L'objectif, c'est faire le Tour »

Que fait un cycliste professionnel à Montluçon entre Noël et le premier de l'An ? Il passe une semaine relax. 



C'est à dire ? Physiquement, je fais des séances légères. Des sorties de trois ou quatre heures si la météo le permet ou du home-trainer. Et puis un petit cyclo-cross au milieu, celui d'Yzeure ( dimanche dernier) pour 50 minutes d'intensité. Soit un travail d'entretien après un gros bloc en décembre et avant les stages du mois de janvier dans le sud puis en Espagne. 



Pas de réveillon ? Cette période est la dernière possibilité de se faire plaisir à table. Alors, j'en profite un peu sans aller trop loin, sans rentrer dans l'excès. Avec mon métier, je dois respecter une hygiène de vie, je m'y tiens. Le poids est l'ennemi du coureur. J'ai fini la saison 2013 à 66 kg. Je ne dois pas dépasser les 71 kg. Là, je suis à 69 kg, c'est bien. Pour le sommeil, je dois avoir mon quota. Huit heures, c'est bon. 

En janvier, les choses sérieuses commencent. J'attaque ma septième saison chez les pros, la cinquième à Bretagne-Séché. Et ce sera la saison ou jamais pour nous. 

Vous parlez du Tour de France ? Oui, on sait que nous avons recruté Brice et Romain Feillu dans cette optique. Avec l'accession de l'équipe Europcar au Pro Tour, la disparition des formations Sojasun, Vacansoleil et Euskatel, des places se libèrent. Quatre invitations seront distribuées pour le Tour de France par l'organisation ASO. On espère en faire partie. Pour cela, il faudra rentrer tôt dans la saison, être présent dès le printemps. 

L'année ou jamais pour vous aussi ? Entre 28 et 33 ans, on dit que ce sont les meilleures années pour un coureur. Je vais avoir 29 ans. On verra mais, dans une carrière, il est bien d'avoir au moins une fois couru le Tour. Ça manquerait à ma carte de visite. Ceci dit, on ne doit pas le faire uniquement pour accrocher le dossard. 

Il n'y aura pas que le Tour ? Non, bien sûr mais il conditionne le reste. On aura des objectifs même si le calendrier comporte encore des incertitudes, en fonction de notre participation ou pas à Paris-Nice. Je débute en février avec la Marseillaise et le Tour Méditerranéen. Mon premier objectif sera le Tour du Haut-Var où je compte bien être dans l'allure. Après, ce sera la Belgique et peut-être Paris-Nice. 

On sait que votre pic de forme intervient souvent au printemps. C'est vrai. Naturellement, je me sens bien en avril et mai. J'essaierai de taper fort … 

Effectif 2014. L'effectif de l'équipe Bretagne-Séché qui court en Continental Pro (2 e division), est le suivant : Jean-Marc Bideau ; Erwan Corbel ; Anthony Delaplace ; Brice Feillu ; Romain Feillu ; Armindo Fonseca ; Florian Guillou ; Arnaud Gérard ; Benoit Jarrier ; Clément Koretzky ; Christophe Laborie ; Vegard Stake Laengen ; Benjamin Le Montagner ; Pierre-Luc Perrichon ; Eduardo Sepulveda ; Florian Vachon. Directeur sportif : Emmanuel Hubert. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire